C'est une vielle tradition familiale, chaque année, mon père nous emmène, moi et mes soeurs, vers une destination exotique de son choix où nous pouvons passer une semaine à nous prendre la tête et à nous engueuler joyeusement, mais en général au soleil. Le mois d'Août était pourri alors rien à faire question soleil. Une semaine sans se taper dessus, même à nos ages, on n'arrive pas, Alors on a opté pour le court séjour. Evidemment, quitte à ne partir que trois jours, autant ne pas se coltiner deux jours de trajets. La destination la plus exotique correspondant à notre cahier des charges était donc Amsterdam. Un peu de narcotourisme en famille.

C'est joli Amsterdam. Les canaux, les maisons en briques, les vélos partout qui arrivent à toute vitesse et dans tous les sens. La première chose qu'on réalise c'est que notre séjour ne sera pas un séjour gastronomique. Sorti du gouda au cumin et de la mimolette, la gastronomie batave est inexistante. On a très mal mangé pendant trois jours, ce qui est un bon début pour me mettre de mauvaise humeur. On réalise ensuite que l'hôtel en plein centre vanté par voyages-sncf.com ne l'est pas du tout et qu'il faut se taper un quart d'heure de tram pour le rejoindre. Pas trop grave. C'est sympa le tram. Evidemment il faut arriver à comprendre le nom des stations. C'est dur comme langue.

Mais Amsterdam c'est aussi les musées. Le Rijksmuseum et le musée Van Gogh. Notre chance habituelle: Le Rijksmuseum est en travaux jusqu'en 2008 et il n'y a qu'une petit aile du musée qui est ouverte. 4 Rembrandts (dont la ronde de nuit, quand même) et trois Vermeer (dont un que je vois tous les jours sur les étiquettes de mes yaourts) c'est tout. Le musée Van Gogh, lui, répond à l'appel question quantités. Plus de 200 tableaux de Van Gogh réunis dans ce musée, c'est fort. Le seul petit promblème, détail insignifiant, c'est que dans ces 200 tableaux, ils ont juste oublié les beaux Van Gogh. Non, je suis injuste. Il y a bien une version des Tournesols, mais c'est la moins belle des cinq.
Un peu déçus par ces musées, il ne nous restait plus qu'à nous tourner vers l'attraction principale d'Amsterdam: Heineken Experience. Une immense usine en brique, anciennes brasseries Heineken reconverties en attraction digne de Disneyland. A l'accueil (pavé de bouteilles de Heineken) pour 10 euros, on nous remet une entrée pour la visite et 4 mystérieux jetons. "le vert est pour le premier bar, les deux oranges pour le second bar, et le blanc c'est pour le cadeau surprise à la fin de la visite". ?????????. La visite commence. Une reconstitution très Disneyland des rues d'Amsterdam au 18è siècle, la maison du Dr jesaisplusqui qui inventa la Heineken. Une reconstitution du pavillon Heineken pour l'exposition universelle de 1889. La collection complète des affiches publicitaires. Un bar où on nous sert une bière bien fraîche en échange duu jeton vert. Un circuit sur le brassage de la bière, le houblon, le malt, tout ça. Et le clou de la visite. Un simulateur de vol. Non, pas vraiment, mais le principe est le même sauf qu'on vit le trajet d'une bouteille de bière sur la ligne de production, lavage, remplissage, capsulage, lavage, étiquetage,..... le tout secoué par des vérins hydroliques. Vraiment comme à Disneyland, la bière en plus. Deuxième bar, comme précédemment. La visite se termine, on nous remet un superbe décapsuleur emballé dans une fausse bouteille de bière en métal!



On a fait tout ce que le touriste doit faire à Amsterdam, on a visité le marché aux fleurs, traversé le quartier rouge, fait le tour de la ville en bateau sur les canaux. On n'a juste pas visité la Maison d'Anne Frank, trop déprimant. J'aurais pu me laisser tenter par le narcotourisme, mais j'aime pas le Reggae. je ne comprends pas pourquoi les fumeurs de substances révolutionnaires en sont tous fans à ce point. Du coup j'ai gardé mon argent pour vous rapporter des merveilles, pour doter le concours:




Il y en a qui commencent à regretter d'avoir participé à ce concours? Je comprends un peu.