Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

L’épisode 1 des vacances de Bagatelles, c’est fini. Et « rhaaaan, que c’était bon ». J’ai toujours du mal à partir, à décrocher totalement mais là, pour une fois, j’y suis parvenue. Il faut avouer qu’on a très mollement essayé de se connecter chez les voisins : on aurait pu trouver le courage d’enfiler une paire de tongs pour aller gentiment leur demander de nous ouvrir leur réseau wifi.

Au lieu de quoi on est restés anéantis par la chaleur, qui avec un Marianne, qui avec un polar, d’autres se battant pour les mots croisés du Monde ou encore de Telerama. Un vrai groupe de maniaques du crayon et du papier. A part quelques lecteurs MP3 qui traînaient, pas le moindre objet techno à l’horizon de la terrasse. Et vous me croirez ou pas mais ça fait du bien une petite cure de désintoxication.

Bon, on a bien essayé de me déstabiliser : j’ai reçu jeudi matin un message qui disait « tu as vu pour ton site ? ». Réponse immédiate et angoissée de ma part : « quoi ???». Suivie d’un « je déconne ;-) » et de « T’es une psychopathe de la connexion… ».
Du coup, j’ai mis un point d’honneur à ne pas me connecter (plus d'une fois) !

Bon, j'avoue quand même que je retrouve Bagatelles et mon clavier avec bonheur, mais je suis bien heureuse de cette coupure ensoleillée. Le temps de gérer les mails et autres demandes du week-end et je suis de nouveau parmi vous…

PS : oui, j'ai trouvé un cadeau pour le concours vacances kitsch ;-)