Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

A l'heure où la France entière se prépare à regarder le match, je m'aperçois que depuis ce matin, je vis à l'heure italienne. Risotto ce midi, suivi d'un espresso très serré. Tomates mozarella et poivrons farcis au basilic ce soir, très probablement précédés d'un Marsala en terrasse, à la fraîche. (Re)lecture de John Fante et conversations par la fenêtre avec les voisins...

Et pourtant, ça n'est pas que je ne sois pas attachée à la France, ni que ça soit une pose anti-foot. C'est juste, que moi, la médiatisation des sports, ça ne me fait pas vibrer. Vous croyez que c'est grave ?