par Hadrien - dans La chronique d'Hadrien

Bon, j'ai pas encore défait ma valise, mais si j'attendais de l'avoir fait on n'aurait pas de chronique avant la semaine prochaine. Ca fait plaisir d'être de retour. Huit jours sans connection wi-fi, sans le blog de bagatelles, sans mon café à la Tabatière,... c'est long. Evidemment le soleil c'est sympa, la piscine, les calanques, le pastis, tout ça tout ça. La bonne nouvelle de la semaine c'est que j'ai retrouvé exactement la même veste que celle que je m'étais fait voler (souvenez-vous). Enfin, pas exactement la même couleur, mais je suis content quand même. Je vous avais déja dit que je m'étais racheté un autoradio. Figurez-vous qu'il est mieux, qu'il a un meilleur son, qu'il lit les mp3, pleins de trucs vachement bien, mais y'a rien à faire, je préfèrais mon ancien. Le nouveau il est gris clair, et je trouve que ça fait trop plastique, trop cheap. En plus l'écran a un affichage blanc alors que le précédent était vert, comme les voyants et compteurs de ma petite Skoda. Pour finir de m'agacer, il a des boutons rétro-éclairés en bleu électriques tellement lumineux qu'ils me dérangent quand je conduis la nuit. Voilà l'épreuve que je subis chaque fois que je monte dans ma voiture. Revenons à mes vacances.

D'ordinaire mes vacances à marseille sont l'occasion pour ma grand-mère de me faire faire tous les travaux qui se sont accumulés dans la maison depuis mon précédent passage. Cette fois-ci, pas de bricolage, juste le temps de remettre la piscine en eau et les vraies vacances ont commencé (juste un peu de jardinage, mais par gourmandise). Piscine - barbecue - piscine - tennis - piscine - barbecue - plage - .... un rythme effrené.

Le seul point négatif, c'est qu'il n'a pas fait assez mauvais temps à Paris pendant mon séjour à Marseille. Après tout, quel intérêt d'avoir beau temps s'il ne pleut pas chez les autres?

Le retour à la réalité est dur, il faut que j'aille chercher ma carte de stationnement pour le mois de Juin (40€ et j'ai surement déja un PV) et cet après-midi j'ai rendez-vous chez le dentiste (priez pour moi).