Par Mathilde - dans Au fil de l'eau



Le (mauvais) temps, ou encore la flemme, ou encore la fatigue, ou encore la vacuité intellectuelle. Bref, je ne sais pas ce qui m'arrive, mais je suis "molle du billet" sur le blog en ce moment. Je suis molle ailleurs aussi, d'ailleurs. C'est classique : j'ai tellement de choses à faire dans mes check-lists, que je n'arrive à en faire aucune. Jusqu'au moment où cela va m'empêcher de dormir la nuit parce que j'aurais le stress de ne plus gérer.

En attendant d'avoir une vie extérieure palpitante, j'ai une vie intérieure très riche. Je vous assure : je suis la proie de tout un tas de sentiments et d'émotions contradictoires. Je me fais des blagues à moi-même. J'imagine des trucs amusants à faire pour le blog (j'ai un projet de documentaire qui s'appellera "Sur les traces d'Hadrien", ainsi qu'un faux film publicitaire pour Bagatelles en conception).

Il faut que je sorte un peu - ou que les commandes chez Bagatelles m'occupent jour et nuit. Cela va venir, en 5 jours, le nombre de visites sur Bagatelles à doublé. La fête des mères approche avec son cortège de cartons, d'étiquettes d'expédition et de mots doux à faire parvenir à l'autre bout de la France. J'ai hâte.

Mais quand même, qu'est-ce que je suis molle ce matin...