par Hadrien - dans La chronique d'Hadrien

Ben non, même pas. Toute la semaine dernière on nous a promis un week-end pourri. C'est vrai qu'il a plu Samedi après-midi et qu'il y a eu un vague orage la nuit dernière. Mais hier il a fait grand beau et aujourd'hui encore plus. Hier soir, j'avais regardé les prévisions sur meteo.fr pour aujourd'hui et on m'avait annoncé du mauvais temps. J'avais donc prévu un programme spécial mauvais temps : ordi-télé-ciné. Mais il fait beau. Ils sont vraiment nuls chez Meteo France. Ou alors ils nous ont tout déréglé not' climat avec leurs saletés d'essais nucléaires. Que faire? Est-ce que les éminents météorologues se sont complètement plantés, comme des gros nuls, ou est-ce que la pluie attend que je me sois lancé dans une grande promenade en forêt pour se mettre à tomber? C'est quand même tentant ce rayon de soleil. Je pourrais me risquer jusqu'à la terrasse de la Tabatière, je serais vite rentré chez moi en cas de précipitation inattendue, mais la Tabatière est fermée, 8 mai oblige.

Pendant ce temps la, les règlementaires commémorations se préparent. J'en ai croisé hier, une bande d'octogénaires encocardés, suivant le drapeau de leur ancien régiment jusqu'à l'autocar qui les mènera vers le copieux banquet offert par l'état en récompense du sang versé. Mon grand-père était très friand de ces célébrations (et de ces banquets). Il avait été capturé par les Allemands puis, libéré, avait combattu dans la RAF. Il est mort il y a un an, quasiment jour pour jour. Il repose dans un étroit caveau familial du père-lachaise où je ne vais pas lui rendre visite parce que je n'aime pas les cimetierres. Je me suis surpris à penser à lui hier, en croisant tous ces anciens compagnons d'infortune, ça faisait longtemps.