par Hadrien - dans La chronique d'Hadrien


On me reproche de ne pas parler assez de conso et de ne pas mettre assez d'images dans mes billets. Alors voilà, je vous présente la dernière trouvaille des fans du néo-rétro: le E-Solex. Une fois n'est pas coutume, le E n'indique pas que le légendaire vélomoteur - relooké pour l'occasion par Pininfarina - permet de se connecter à Internet, mais qu'il fonctionne à l'électricité. Une batterie lithium-ion de 5,3kg se cache dans le cadre du solex et lui autorise une autonomie de 45km en utilisation pleine puissance (tout de même 35 km/h). Ce qui en fait un vélo très lourd quand la batterie est vide. Toutefois, le E-solex est plus stable que son risqué prédécesseur, le moteur électrique est planqué dans le moyeu de la roue arrière, abaissant le centre de gravité qui était relevé par le système de transmission par galet de l'ancien moteur placé au dessus de la roue avant. Le nouveau design a conservé le carter sur la roue avant pour en faire une astucieuse boite de rangement. Le site vante un rendement imbattable de 0,10€ pour 100km. Un seul hic: le prix. Il vous en coûtera 1'150€, sur liste d'attente. ici.