par Hadrien - dans La chronique d'Hadrien

Dès mon retour de Marseille, j'ai été pris d'une véritable euphorie, enchaînant de nombreux billets dans ma chronique, et les trois premiers jours passés, plus rien. Mais qu'est-ce qu'il se passe-t-il donc? En fait je passe moins de temps devant mon écran d'ordinateur et c'est bien. Enfin, pas que bien puisque du coup j'ai moins d'inspiration pour ma chronique. Quand je passe ma journée les mains collées au clavier, butinant de site en site, j'attrape au vol une ou deux infos stupides dont je peux tirer quelques lignes bien senties. Et puis il y a l'instantanéité. Il m'arrive aussi d'avoir une idée géniale à la terrasse de la Tabatière, mais mon ordi est trop loin, le temps que je rentre chez moi, l'alcool aidant, l'idée a disparu. Il faudrait que j'arrive à trouver une antenne wi-fi assez puissante pour porter jusqu'à la tabatière. Ca doit être possible, c'est à 30 mètres. Et puis il faut se renouveler. J'ai encore fait un billet qui parle de slip l'autre jour et Mathilde n'est pas contente. J'aimerais bien pouvoir rendre hommage aux artistes qui me sont chers quand ils cassent leur pipe, mais comme j'apprécie particulièrement les ringards ex-toxicos, ils tombent comme des mouches. Pas plus tard qu'avant hier, par exemple, la plus jeune soeur des Pointer Sisters est morte. A ce train là, je vais finir par tenir une nécrologie.

Le fait est qu'après 2 semaines de sevrage, j'ai du mal à me reprendre mon rythme. Je ne suis même plus retourné sur les forums que je hantais avant de m'en faire bannir volontairement. C'est peut-être à cause du retour des beaux jours. Saloperie de printemps.