Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

J'étais hier soir à la remise de prix du concours organisé par la Banque Populaire dont je vous avais parlé précédemment dans ce billet.

Me voilà donc lauréate, parmi 24 autres créateurs d'entreprises répartis sur 7 départements.

J'en suis repartie avec un cadre à accrocher au dessus de mon bureau, un bouquet de fleurs, une aide substantielle de 10.000 euros et surtout une formidable envie d'aller de l'avant.

J'étais en effet en mode "automatique sur Bagatelles depuis un mois : la routine, beaucoup d'administratif à traiter (beurk), beaucoup de recouvrement sur les impayés de Noël (rebeurk), tout ça tout ça...

Je me retrouve avec, entre les mains, un chèque sympa qui va me permettre de développer la boite (les liquidités sont un élément essentiel du développement - l'argent appelle l'argent) et aussi cet espèce de truc vraiment essentiel que je qualifierais de "reconnaissance professionnelle". Cela va au delà de la satisfaction éprouvée quand on regarde ses chiffres ou le nombre de commandes, c'est l'élément de motivation qui était sur le point de me manquer ces derniers temps...

Merci donc à la Banque Populaire d'avoir cru en moi malgré mes baskets, mes 28 printemps (à l'époque), mon projet sur un secteur considéré comme risqué. Je crois que ce qui a pesé dans la balance, c'était ma volonté de mener à bien ce projet. Je l'aurais fait même sans le soutien d'une banque (et je me serais plantée).

Heureusement qu'ils étaient là...