Regardez bien cette pub, parce que vous ne la verrez plus : La polémique sur ce visuel et ce slogan a pris fin le 2 février dernier: avant même la plaidoirie, la société Nutrimaine, propriétaire de la marque Banania, a décidé de retirer de l’INPI le slogan "Y’a bon". Une plainte avait été déposée par le Collectif des Antillais, Guyanais et Réunionnais (www.collectifdom.com), estimant que la marque véhiculait une image dégradante et raciste des personnes de couleur noire. En 2006, l’image du bon nègre joyeux et niais a fait son temps.

Cette plainte, ainsi que les montées de violences suite aux caricatures de Mahomet m'interrogent quand même. Je vous avoue que personnellement, je ne suis choquée ni par l'une, ni par l'autre (pris dans le contexte éviemment).

En écrivant cette dernière phrase, je me pose donc l'inévitable question : suis-je raciste ? Mon éducation, mon entourage, mes activités, mon niveau socio-culturel ont ils développés ce penchant chez moi ? Ou bien ma réaction n'est elle que le reflet d'une plus grande ouverture d'esprit, résultat d'une vie (courte, d'accord) au sein de populations brassées, de mixité culturelle qui font que chacun s'approprie un peu de la culture de l'autre ?

Je le revendique donc quand même : chez moi, on mange aussi bien une tortilla, que des nems, qu'un couscous. On mangerait casher, hallal ou autres s'il le fallait. Dans mes veines coule un sang mélangé, dans celles de ma fille aussi. Dans les votres aussi sans doute.

Avons-nous tellement peur de ce qui va nous arriver que nous développons des réflexes identitaires aussi extrêmes ?