via AgoraVox - Fred Cavazza

Une étude "Web users judge sites in the blink of an eye", publiée sur le magazine Nature, rejoint la thèse de Malcolm Gladwell au sujet de la capacité des visiteurs d’un site web à juger un site web en un clignement d’œil (cf. son livre Blink). Cette étude démontre que les utilisateurs du web peuvent se faire une opinion d'un site web en seulement 50 millisecondes.

Et là, vous direz: ce n’est qu’une opinion, si cette première impression n’est pas bonne, nous pourrons toujours corriger cela plus tard. Faux. Comme le disent les frères Eisenberg: les clients achètent en faisant confiance à leurs émotions, et justifient leurs choix avec les informations dont ils disposent. En d’autres termes: nos émotions conditionnent nos achats. Et c’est là que la première impression est déterminante.

C’est dans le lobe frontal que nos émotions sont traitées; si les personnes ayant subi un traumatisme du lobe frontal sont incapables de prendre une décision, ce n’est pas un hasard. Les émotions que nous ressentons viennent alimenter la partie analytique de notre cerveau qui se charge de traiter la prise de décision. Tout cartésien que vous puissiez être, ce sont vos émotions qui initient une décision d’achat.

Alors, autant vous prévenir tout de suite : à l'avenir la homepage de Bagatelles va être particulièrement soignée... Si vous ne voulez pas être victimes de manipulation mercantile, évitez-là ;-)