Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

Je suis de très méchante humeur ce matin. Pourquoi ? Parce qu'à chaque montée en puissance de Bagatelles, nos fournisseurs ne suivent pas. Entre ceux qui mettent 2 mois à nous livrer les produits, l'hébergeur de Bagatelles qui "oublie" d'augmenter l'espace disque sur le serveur et la Poste qui rate 30 % de nos expéditions, il y a de quoi devenir chèvre.

Alors ce matin, j'ai pris mon téléphone et ma voix des mauvais jours pour remettre un peu d'ordre dans tout ça. Résultat des courses, à l'heure où je vous écris, je suis aphone d'avoir trop râlé, en pure perte.

La réponse de la Poste à mes problèmes de non-respect des délais de livraison est la suivante : "Juste un rappel qui me semble important à diffuser auprès de vos clients le délai donné par coliposte de 48H est un délai INDICATIF puisque colissimo est un service de messagerie et non un expressiste."

Sur ce point, je m'étonne qu'on me réponde cela puisque Chronopost a été condamné au motif de "l'obligation essentielle du transporteur : assurer un service de livraison dans un délai fixe «garanti» (comme le proclament ses documents contractuels et sa publicité)".

Voilà donc pour les délais. A cette frustration d'avoir des délais non tenus sur certains colis, s'ajoute un problème de frais d'expédition, pour lesquels je vous avais annoncé avoir bon espoir de le négocier correctement. La réponse concernant une remise supplémentaire est négative (mais j'ai un plan...)