La secrétaire du DRH qui m'a appelé la semaine dernière avait déja l'air un peu étonnée quand je lui ai demandé "si elle pouvait me rappeler l'intitulé du poste auquel elle faisait référence". Et même avec l'intitulé j'arrive toujours pas à retrouver ni l'annonce ni ma candidature! Je vais devoir improviser un truc, sortir des généralités sur la profession. Au moins j'ai le nom de la boite, je vais baratiner un truc sur ma motivation à travailler pour eux, c'est déja ça.
Ca m'inquiète cette histoire de mémoire, je pense démarrer un alzheimer précoce. En ce moment je n'arrête pas de croiser des gens dans la rue qui me disent "salut Hadrien! alors, tu es à Versailles en ce moment, ça fait longtemps, bla bla bla qu'est-ce que tu bla bla bla bla figure toi que machin bla bla bla". Parfois je finis par saisir un indice dans la conversation qui me permet de situer mon interlocuteur mais le plus souvent je finis par lui dire "ne le prends pas mal, j'ai pas la mémoire des visages, mais tu es qui?". Vexant. C'est d'autant plus con que j'ai absolument la mémoire des visages quand il s'agit d'acteurs. Il m'arrive régulièrement de regarder un film et de m'exclamer "le mec à gauche, il joue le mari homosexuel de Phoebe dans tel épisode de Friends". Quand je suis en forme, je donne même le numéro de l'épisode (saison 2, épisode 4). Mémoire sélective? Va falloir revoir le processus de sélection.
J'allais oublier (foutue mémoire) de vous donner des nouvelles de la miette de galette bretonne qui coinçait la lettre p de mon clavier. Vous serez ravis d'apprendre que mon p fonctionne à nouveau comme au premier jour. Je ne suis malheureusement pas débarassé de la miette qui a décidé de se loger sous la touche f. C'est moins grave, je m'en sers moins souvent.