Entendu à la Tabatière (vous savez, le bistrot qui fait l'angle de la rue Royale) : "Ben dis-donc, 2005, c'était franchement une année pourrie pour les jours fériés, même que Noël tombe un dimanche..." Bah, allez, ça les empêche pas d'être au ballon dès 9 heures du mat' - mais vivement 2006 quand même, à défaut de vacances, j'aurai des week-ends...